Menu
Retour à la liste
09/09/2019

Monitoring industrie 4.0 pour les tests de véhicules

Monitoring industrie 4.0 pour les tests de véhicules

En 2018, la valeur marchande du secteur automobile britannique s’élevait à 82 milliards de £, la branche comptait 823000 salariés. De plus, plus de 20 centres spécialisés dans la recherche et le développement sont actifs en Grande-Bretagne. Étant donné la tendance à l’augmentation des véhicules à émission de carbone réduite ou à propulsion électrique, les exigences de contrôles et de certifications modernes sont essentielles. Dans cet exemple d’application, nous exposerons comment l’une des entreprises les plus importantes et les plus connues en GB pour les tests de véhicules répond à ces nouvelles exigences par I’utilisation du système de monitoring Rotronic de dernière génération.

Test et validation de véhicule

La procédure de test harmonisé au niveau mondial pour les véhicules légers (WLTP) a été introduite en 2017. Ce test de laboratoire établit la consommation du véhicule, ainsi que ses émissions de CO2 et de polluants, au moyen de

  • Cycles de test sur la base de données réelles de conduite
  • Cycles de test sur la base de nombreux cycles de conduite
  • Cycles de test avec la configuration la plus lourde et la plus légère

Les contrôles indiqués ci-dessus sont complétés par des tests d’émissions sous des conditions réelles de conduite (RDE) avec un système portatif de mesure d’émissions (PEMS) qui traite les données en temps réel, pendant que le véhicule roule sur des routes normales, sous diverses conditions. Les installations qui proposent ces contrôles et qui ont accès à des circuits de test sont de plus en plus demandées. Les véhicules sont préconditionnés, avant le test, pour des conditions spéciales d’environnement, et ces conditions sont reproduites dans les laboratoires de test.

L’application

Afin de respecter les exigences permanentes de qualité et les prescriptions actuelles concernant les émissions des véhicules (WLTP), notre client avait besoin d’une solution pour améliorer et augmenter les performances de son monitoring pour différents secteurs de test. Les derniers standards imposent des mesures de l’environnement plus fréquentes et une durée moyenne de séjour des véhicules sur le banc dynamométrique de cinq minutes. Les tests des moteurs sont effectués sous divers niveaux d’humidification et à différentes températures allant de -20 °C à +50 °C et nécessitent de nombreux capteurs de température et d’humidité qui permettent de contrôler les différentes pièces et secteurs du véhicule à tester.

L’enjeu

Il n’est plus possible d’utiliser de nombreuses plateformes de monitoring différentes pour chaque application spéciale. Le développement de la nouvelle 5G et des technologies des véhicules électriques placent l’industrie automobile face à de nouveaux défis pour la validation et le contrôle, que les plateformes de monitoring doivent être en mesure de surmonter avec fiabilité. Pour notre client, le système devait permettre une gestion centralisée ainsi qu’un accès aux données de n’importe quel endroit. L’établissement de rapports, un dispositif d’alarme ainsi que des rapports d’audits clairs étaient d’importance capitale. En raison de l’expérience présente avec divers appareils et logiciels, il est clairement apparu que le système devait être basé sur une infrastructure informatique standard et une plateforme logicielle.

Intégration du matériel standardisation

L’investissement dans un système de monitoring lie normalement le client à un fournisseur. RMS a été conçu de façon à supporter le plus possible une intégration ouverte et l’interopérabilité d’Industrie 4.0. C’est pour cela que le logiciel RMS est bâti sur le service Web standard. Toutes les données sont enregistrées dans une banque de données SQL standard.

L’interopérabilité entre les appareils industriels n’est jamais simple, RMS offre des options pour de nombreuses applications par de simples APIs, ainsi que des modules analogiques en entrée pour le matériel analogique existant. En cas de nécessité, notre module de conversion RMS permet d’intégrer les appareils numériques de manière robuste et sûre. Tout cela permet à l’utilisateur final de relier un appareil étranger en quelques clics. Ces appareils bénéficient d’un dispositif fiable pour l’enregistrement des données et leur reconstitution automatisée en cas de défaillance du système, ainsi que des fonctions intégrées en standard dans le RMS, pour les diagrammes, les rapports et les alarmes.

Aperçu du projet

Les ingénieurs de notre client préféraient le module Red Lion E3, un appareil I/O industriel, éprouvé, de Red Lion Controls. L’assortiment E3 comporte des thermoéléments à 16 canaux, idéaux pour les tests automobiles. L’intégration a été effectuée en collaboration avec le secteur F&E de Rotronic. Rotronic a pu intégrer totalement le système à l’aide d’un appareil de test Red Lion E3.

Le client a effectué un test de clôture pour confirmer que l’appareil satisfait correctement les performances exigées. Une fonction importante du module Red Lion E3 est sa capacité à relier entre eux les appareils Ethernet. En conséquence, le module Red Lion à 16 canaux a été mis en réseau, par un port séparé, pour chaque banc d’essai moteur, avec un logger RMS LAN, de haute précision, pour l’humidité et la température, afin d’obtenir une solution robuste et élégante pour cette application industrielle.