Surveillance de la salle blanche

Les salles blanches ou zones de salles blanches sont des applications critiques dans des branches telles que les produits pharmaceutiques, les dispositifs médicaux, les soins de santé, l’aérospatiale et la microélectronique. Ces applications sont connues sous le nom de traitement aseptique ou de fabrication dans un environnement stérile.

Toutes les conditions environnementales peuvent représenter des paramètres critiques capables d’influencer la qualité des produits. Dans les salles blanches, la contamination est contrôlée pour garantir la qualité du produit et l’intégrité du processus. Dans tous les cas l’opérateur humain est de loin la plus importante source de contamination microbienne dans une salle blanche. D’autres conditions environnementales peuvent également être contrôlées/surveillées dans les salles blanches, telles que l’humidité relative, la température, la pression différentielle et le flux d’air.

Afin de déterminer quels paramètres doivent être contrôlés/surveillés, une évaluation des risques doit être effectuée pour estimer l’impact de chaque paramètre sur le produit.

Recueil de règlements et décrets concernant les produits pharmaceutiques à l’intérieur de l’Union Européenne, Eudralex :

  • ISO14644: Les salles blanches et les zones de salles blanches associées.
  • ISO14698 : Les salles blanches et les zones de salles blanches associées – Contrôle de biocontamination.
  • ISO 21501-4: détermination de la distribution des tailles de particules – Mesure de particules par diffusion de la lumière sur des particules isolées – Partie 4 : compteurs de particules à lumière diffusée dans l’air pour salles blanches.
  • UE GMP annexe 1 : production de médicaments stériles.
  • Lignes directrices pour l’industrie : fabrication de médicaments stériles conformément aux bonnes pratiques de fabrication.
  • Pharmacopée U, chapitre <1116> : évaluation microbiologique des salles blanches et autres environnements contrôlés (USP<1116>).
  • Norme fédérale américaine 209E : classes de propreté pour les poussières fines dans les salles blanches et les zones de salles blanches. La FED-STD-209 a été abrogée et remplacée par les normes ISO 14644.
  • Rapport technique PDA No 13 : principes fondamentaux d’un programme de monitoring de l’environnement.

Aussi bien l’annexe 1 des BPF de l’UE que les lignes directrices de la FDA pour l’industrie stipulent que les salles blanches et les équipements de salles blanches doivent être classés conformément à la norme ISO 14664-1.

La norme ISO 14664 partie 1 : « Classification de la pureté de l’air en fonction de la concentration en particules » spécifie la classification de la pureté de l’air en ce qui concerne la concentration des particules en suspension dans l’air. Pour les salles blanches de classe ISO, le nombre de particules admissible par mètre cube est défini :

Classe ISO (N)Concentration maximale admissible (particules/m³) de taille supérieure ou égale à la taille indiquée dans chaque cas, comme indiqué ci-dessous
1 0,2 μm 0,3 μm 0,5 μm 1 μm 5 μm
1 10b d d d d e
2 100 24b 10b d d d
3 1000 237 102 35b d e
4 10000 2370 1020 352 83b e
5 100000 23700 10200 3520 832 d,e,f
6 1000000 237000 102000 35200 8320 293
7 c c c 352000 83200 2930
8 c c c 3520000 832000 29300
9g c c c 35200000 8320000 293000

La norme ISO 14664 fait référence à la norme ISO 21501-4 en ce qui concerne les spécifications d’étalonnage.


La classification :

La classification d’une salle blanche peut être effectuée régulièrement sur la base d’une évaluation des risques de l’application; elle est généralement effectuée annuellement. Si l’installation est équipée d’un système de contrôle continu de la pureté de l’air, les intervalles entre les classifications peuvent être augmentés. La norme ISO 14644-1 définit le nombre de points d’échantillonnage en fonction de la taille de la salle blanche :

Classe ISO (N)Les points de prélèvement par rapport à la surface de la salle blanche
Fläche des Reinraums (m2) kleiner oder gleich wie Mindestanzahl der zu prüfenden Probenahmestellen (NL)
2 1
4 2
6 3
8 4
10 5
24 6
28 7
32 8
36 9
52 10
56 11
64 12
68 13
72 14
76 15
104 16
108 17
116 18
148 19
156 20
192 21
232 22
276 23
352 24
436 25
636 26
1000 27
>1000 Formel (A.1)

ANMERKUNG 1: Wenn der betrachtete Bereich zwischen zwei Werte in der Tabelle fällt, sollte der grössere der beiden Werte gewählt werden.

ANMERKUNG 2: Im Falle einer unidirektionalen Luftströmung kann die Fläche als der Querschnitt der sich bewegenden Luft senkrecht zur Richtung der Luftströmung betrachtet werden. In allen anderen Fällen kann die Fläche als die horizontale Planfläche des Reinraums oder der Reinzone angesehen werden.


Mesure de particules :

Une mesure de particules par diffusion de la lumière sur des particules isolées représente la base pour déterminer la concentration des particules en susISO 14664 -2 : monitoring pour démontrer les performances de salles blanches en termes de pureté en fonction de la concentration de particules

ISO 14664-2 spécifie que le contrôle continu apporte divers avantages et une vue d’ensemble détaillée des performances de la salle blanche. Un plan de surveillance doit être implémenté, mis en œuvre et maintenu à l’aide d’outils d’évaluation des risques adaptés.

Le plan de surveillance doit contenir la définition des paramètres à contrôler, le nombre d’appareils de mesure et leurs emplacements dans la salle blanche et quels niveaux d’alarme et d’action sont nécessaires.

L’implémentation d’un système de contrôle continu appuie l’application de la norme ISO 14644-1.

USP<1116> est seulement une ligne directrice et implique la nécessité d’un programme de contrôle environnemental comparable au plan de surveillance selon la norme ISO 14664-2.

L’avantage d’un système de monitoring continu est de maintenir en permanence des conditions environnementales cohérentes et de bonne qualité et de détecter les changements dès leur apparition.

LA SOLUTION DU SYSTÈME DE MONITORING ROTRONIC

Le système de monitoring de Rotronic (RMS) est un logiciel de la catégorie GAMP©5, catégorie 4 combiné à du matériel de catégorie 1, qui aide les utilisateurs à contrôler leurs applications compatibles avec GxP, à tester les attributs critiques de qualité et à contrôler les paramètres essentiels des processus. Ils peuvent ainsi se concentrer sur la sécurité des patients, sur la qualité des produits et garantir la compatibilité avec EudraLex annexe 11 et FDA 21 CFR partie 11.

RMS permet à l’utilisateur de configurer une alerte (pré-alarme) et une alarme pour chaque point de mesure. Un décalage (par exemple pour la pression différentielle) et une hystérèse peuvent être mis en place pour l’alerte et pour l’alarme. Les notifications peuvent être configurées de façon à ce que les événements critiques ne soient pas oubliés; les alertes et les alarmes peuvent être envoyées par courriel, texto et appel téléphonique.

La norme ISO 14644-2 traite des niveaux d’alarme et d’action et de la transmission d’un nombre de messages d’alarme trop élevé. RMS permet à chaque utilisateur d’ajuster les différents niveaux, afin de garantir que les conditions optimales soient maintenues en permanence : toutes les modifications sont documentées dans le rapport d’audit, avec un horodatage ainsi que les valeurs qui précèdent et qui suivent la modification et l’utilisateur responsable de celle-ci.

Les écarts à tous les niveaux sont facilement et rapidement visibles dans RMS. Chaque événement peut être confirmé et commenté afin que toutes les informations pertinentes soient disponibles en cas d’audit. Le RMS a été conçu au niveau numérique, c’est pourquoi tous les changements de matériel sont également répertoriés dans le rapport d’audit du RMS.

L’outil d’analyse des données du RMS est utile aussi bien au cours de la phase de classification qu’au cours de la phase de contrôle. Des zones critiques ainsi que des zones représentatives peuvent être définies et des corrélations entre les différents paramètres, l’état de fonctionnement de la salle blanche (hors service ou en service) et les phases de nettoyage peuvent être établis afin de contrôler les performances du système qui pourraient affecter le niveau de pureté.

L’outil d’analyse peut, de plus, être utilisé pour définir des niveaux d’alarme et d’action sur la base des stratégies établies dans la norme ISO 14644-2.

RMS propose une série de calculs supplémentaires pour aider les utilisateurs à tirer le meilleur parti de leur système. La norme ISO 14644-2 stipule, par exemple, que les limites de pression différentielle peuvent être décalées afin d’éviter des notifications trop fréquentes. RMS offre non seulement une fonction de temporisation mais aussi un filtre PT1, un filtre passe-bas qui élimine les pics de bruit. La fonction du filtre PT1 est basée sur la réponse à échelons du système – la réaction d'un système (sortie du système) avec une fonction d’échelons heaviside à une entrée du système (par exemple, une fonction d’échelons 0 -> 1). Le modèle mathématique décrit une réponse d’échelons du système qui suit une e-fonction. Niveau de sortie (t) = 1-e^(-t/T). Le flux d’air et la vitesse du flux d’air peuvent également être calculés avec le RMS.

RMS comprend un outil de gestion de l’étalonnage. D’une part, tous les appareils inclus au RMS peuvent être étalonnés, afin de garantir la pleine traçabilté conformément aux directives de la norme ISO 21501-4. D’autre part, des rapports d’étalonnage peuvent être créés et documentés dans le RMS. ISO 21501-4 préconise au moins un étalonnage par an, la fonction de rappel du RMS aide à déterminer et à rappeler la nécessité de réétalonner un appareil.

Rotronic offre la possibilité d’intégrer un compteur de particules au RMS grâce à la sortie 4...20 mA ou à la sortie MODBUS TCP.

Rotronic propose une large gamme de loggers de données sans fil ou câblés pour tous les paramètres de mesure. Rotronic propose, en outre, de nombreux capteurs analogiques et numériques. Les appareils TCP MODBUS de fabricants tiers et les appareils analogiques peuvent également être facilement reliés.

Monitoring environnemental : humidité relative, température, pression différentielle, oxygène, dioxyde de carbone, etc.

Monitoring de l’air comprimé : point de rosée, oxygène, etc.

Des questions ? Contactez nous !

 

Produits conseillés

  1. CRP5 - Panneau pour salles blanches

    Mesures fiables dans les salles blanches.

    En savoir plus
  2. HCD-S - Capteurs d'humidité et de température

    Le HCD-S est une sonde entièrement numérique conçu pour les RMS du Système de surveillance Rotronic. Ils mesurent humidité et température et calculent les points de rosée et de gel.

    En savoir plus
  3. RMS-LOG-L - Loggers de données - Interface LAN

    Le composant flexible pour la sécurité

    En savoir plus